5 questions à se poser avant de devenir Auto-Entrepreneur

Vous voulez lancer votre activité, et vous vous demandez si l’Auto-Entreprise serait le bon choix ? Vous êtes au bon endroit ! Cet article fait le tour des questions les plus communes à se poser pour devenir Auto-Entrepreneur

Qui peut devenir Auto-Entrepreneur ?

À part certains cas particuliers, presque tout le monde peut devenir Auto-Entrepreneur

Le statut d’Auto-Entrepreneur est accessible aux : 

  • aux étudiants
  • aux salariés
  • aux fonctionnaires
  • aux personnes en recherche d’emploi
  • aux retraités
  • aux étrangers, sous certaines conditions.

En revanche, si vous voulez exercer une des activités suivantes, le statut auto-entrepreneur n’est pas accessible : 

  • les activités agricoles rattachées à la Mutuelle Sociale Agricole
  • les activités libérales relevant d’une caisse de retraite autre que la CIPAV ou la SSI
  • les activités exclues de la franchise de la TVA
  • la plupart des activités de location 
  • les activités artistiques avec droits d’auteur

Combien de cotisations sociales devrais-je payer ?

Les cotisations sociales dépendent de votre catégorie d’activité. Elles sont au nombre de 3 : 

Catégorie d’activitéTaux de cotisations 
Commerciale12,8 % 
Artisanale22 %
Libérale22 % 

Avec le dispositif ACRE, vos cotisations sont partiellement exonérées. Ce dispositif est accessible à tous les créateurs jusqu’au 31 décembre 2019. À partir de janvier 2020, il sera uniquement accessible sous conditions, et les exonérations seront plus faibles.

Si vous créez votre Auto-Entreprise cette année, voici les taux de cotisations sociales que vous payerez jusqu’en 2021 : 


2019202020212022
taux de cotisations (avec réduction de l’ACRE)75%25%10%100%
commerciale3,2%9,6%11,6%12,8%
artisanale5,5%16,5%19,8%22%
libérale5,5%16,5%19,8%22%

Si vous créez votre Auto-Entreprise en 2020, et que vous remplissez les conditions d’exonération de l’ACRE, vous bénéficiez de 50 % d’exonération sur l’année 2020 :


20202021
Taux de cotisation (avec réduction de l’ACRE)50%100%
Commerciale6,4%12,8%
Artisanale11%22%
Libérale11%22%

Puis-je exercer plusieurs activités

Vous ne pouvez posséder qu’une seule Auto-Entreprise. Mais votre Auto-Entreprise peut avoir deux activités !

Pour ajouter une activité, vous devez le préciser dans votre formulaire de création. Si vous êtes déjà Auto-Entrepreneur, vous devez vous adresser à votre CFE pour effectuer une modification.

Votre activité secondaire peut être complémentaire ou totalement différente de votre activité principale. Elle peut aussi être dans la même catégorie d’activité ou dans une catégorie différente.

Est que j’ai besoin d’un comptable ?

Non ! En Auto-Entreprise, comme la comptabilité est simplifiée, vous n’êtes pas obligé d’engager un comptable. 

En Auto-Entreprise, votre comptabilité se résume à trois documents :

  • Le livre des recettes, ou livre comptable, que vous devez obligatoirement tenir à jour
  • Les devis
  • Les factures

Si vous faites de la vente de marchandises, vous devrez aussi tenir un registre des achats.

Combien ça coûte, de devenir Auto-Entrepreneur ?

  • Immatriculation

L’immatriculation est gratuite, sauf pour les agents commerciaux qui devront payer 26 €. 

  • Assurance

Les professionnels de la construction devront également investir dans une assurance décennale qui est obligatoire pour exercer. Notre partenaire Simplis offre les meilleurs tarifs de France en matière d’assurance décennale pour Auto-Entrepreneur.

  • Compte bancaire

Aujourd’hui, depuis la promulgation de la loi PACTE, vous n’êtes plus tenu d’ouvrir un compte dédié si votre chiffre d’affaires est inférieur à 5 000 € par an. Dans le cas contraire, c’est toujours obligatoire. Cependant la loi ne vous oblige pas à ouvrir un compte professionnel : un compte particulier peut suffir. 

Pouvez-vous m’aider à devenir Auto-Entrepreneur ?

Notre partenaire Auto-Entrepreneur.fr vous aide à réaliser toutes les démarches pour devenir Auto-Entrepreneur. Vous obtiendrez un dossier complet et vérifié par un conseiller expert du statut, qui répondra à toutes vos questions et vous dira tout ce qu’il y a à savoir sur vos obligations légales. Il ne vous restera plus qu’à attendre votre SIRET !