Auto-Entreprise ou EIRL : quel statut est fait pour vous ?


Illustration statut Auto-Entrepreneur







Vous souhaitez créer votre entreprise ou modifier votre statut mais vous hésitez ? Quels sont les tenants et les aboutissants de tel ou tel statut ?


Pour les petits entrepreneurs ou les entrepreneurs qui veulent créer en solo, il est possible d’hésiter entre deux statuts : l’Auto Entreprise ou l’EIRL, Entreprise Individuelle à Responsabilité limitée.


Présentation des régimes


L’un comme l’autre statut font partie de la même famille : l’entreprise individuelle. Elles disposent donc de certaines caractéristiques similaires : un seul responsable et pas d’apport de capital.


L’Auto-Entreprise reprend ces paramètres avec, en plus, les options du micro-social et micro-fiscal : soit un allégement des cotisations sociales et fiscales, calculées au prorata du chiffre d’affaires, ainsi qu’une non séparation du patrimoine professionnel et personnel.


Quant à l’EIRL, si elle reprend les premiers paramètres de l’Entreprise Individuelle, son principal avantage tient à la séparation du patrimoine d’entreprise du patrimoine personnel.


Quelles démarches ?


Se déclarer Auto-Entrepreneur se réalise avec un formulaire de déclaration initiale auquel on adjoint des documents justificatifs. Concrètement, une fois que vous avez transmis votre dossier, le CFE de votre région qui traitera votre demande vous enverra ensuite votre numéro de Siret attestant de la création de votre Auto Entreprise.


Il faut quelques étapes supplémentaires pour créer une EIRL. En effet, créer une EIRL se fait en 3 formalités successives :


  1. Se déclarer auprès du Centre de Formalités des Entreprises grâce à un formulaire de déclaration d’activité,

  2. Réaliser une déclaration d’affectation du patrimoine dans laquelle vous dressez l’inventaire des biens que vous attribuez à votre activité,

  3. Témoigner d’une ouverture de compte bancaire dédié.

Peut-on cumuler deux statuts ?


Un entrepreneur peut cumuler ces deux statuts. La seule condition est de respecter les obligations légales de chacun des statuts et de dédier une activité particulières pour chaque. Vous pouvez aussi bien passer de l’un et l’autre : l’Auto Entreprise est un statut idéal pour tester une première activité avant de la développer sous un autre statut.