Les obligations comptables - Déclaration d’impôt

  • Les obligations comptables

Auto-entrepreneurs : le point sur vos obligations comptables

Bien qu’allégées, la comptabilité et la gestion d’une activité d’auto-entrepreneur doivent être aussi rigoureuses que dans n’importe quelle entreprise. Quelles sont les obligations fiscales et comptables à respecter ? Quels sont les bons supports pour tenir vos comptes ? Les conseils de notre coach, professionnelle des RH et spécialisée dans l’accompagnement de projets.

Fiche pratique : vos obligations comptables


En tant qu’auto-entrepreneur, votre comptabilité est allégée. Vous êtes simplement obligé de tenir à jour les documents suivants :

> Un registre des recettes


Ce livre de compte recense toutes vos recettes. Il doit obligatoirement* être présenté chronologiquement et mentionne : 
• l’origine de vos recettes (le n° de facture), 
• le mode de paiement choisi par votre client (chèque, espèces, etc).

Les entreprises peuvent enregistrer les opérations à la date figurant sur le relevé bancaire ou postal.

Télécharger un modèle de registre des recettes >>


> Un registre des achats


Ce document n’est imposé qu’aux auto-entrepreneurs ayant une activité commerciale (vente et achat-revente). Comme pour le registre des recettes, il doit être présenté chronologiquement. 
Vous y indiquez pour chaque achat : 
• le mode de règlement, 
• les références des pièces justificatives (factures, notes). 

À retenir : Tous les justificatifs associés à chaque vente ou achat doivent être conservés : bons de commandes, factures, notes, etc. En cas de contrôle fiscal, ces documents vous seront demandés.

Relevant des activités artisanales ou libérales, vous ne tenez pas de registre des achats. Même si vous n’y êtes pas tenu par la loi, sans doute avez-vous tout intérêt à tenir ce registre. Vous aurez ainsi une vision concise de toutes les dépenses engagées pour votre activité. Un contrôle essentiel pour fixer des prix de ventes rentables.

Vos cotisations sont calculées sur votre chiffre d’affaires effectivement encaissé et non sur vos recettes. Pour fixer votre prix de vente, sachez anticiper toutes les dépenses nécessaires à la réalisation de produits ou services.


> Un modèle de facture aux normes


Pour être conformes à la réglementation fiscale, vos factures doivent : 
• être numérotées, 
• comporter la mention : « TVA non applicable, article 293 B du CGI ».

Depuis le 1er janvier 2013, il faut ajouter qu’une indemnité forfaitaire de 40 € sera due pour frais de recouvrement en cas de retard de paiement