Gérer son auto-entreprise au quotidien

Déclaration annuelle des revenus – Modèle

La future réforme peut inciter certains d’entre vous à quitter le régime Auto-entrepreneur pour les autres régimes : micro-entreprise ou entreprise individuelle. Vous redoutez les charges ? Un simulateur très simple vous permet de les calculer en quelques clics.

Le simulateur de charge développé par le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables arrive à point nommé. L’incertitude que fait peser le futur projet de loi sur les seuils de CA autorisés pour exercer en auto-entrepreneur invite un bon nombre d’entre vous à s’interroger sur une évolution de leur statut juridique et fiscal pour maintenir à minima leur CA dans les plafonds actuels.

> Ce qui change dans l’évaluation des charges.

En auto-entrepreneur, le système est simple : votre impôt sur le revenu et l’ensemble de vos cotisations sociales sont prélevées chaque mois ou trimestre, selon un pourcentage de votre Chiffre d’Affaires. En passant au régime réel, vous devez vous posez la question du poids réel de vos charges. Les charges et cotisations sociales vont augmenter. En revanche certaines charges liées à l’exploitation, votre consommation d’essence à but professionnel par exemple, pourront être déduites de votre revenu. L’impôt sera différent puisque calculé sur les bénéfices. En outre, dans le régime réel, vous devrez tenir une comptabilité de la TVA que vous collectez et déclarez.

> Un vision comparative claire en un coup d’œil.

Le simulateur compare le montant total des charges fiscales et sociales entre les régimes auto-entrepreneur, micro-entreprise et au réel.Comment ça marche ? C’est très simple : Renseignez votre CA, vos frais d’exploitation, votre situation familiale, les autres revenu imposables de votre foyer s’il y en a.Le tableau comparatif est aussitôt effectué avec un schéma pour visualiser le montant total des charges fiscales et sociales dont vous devrez vous acquitter.

Attention : En cas de changement de régime, notamment au réel, il est conseillé de recourir à un professionnel de l’Ordre pour vous accompagner dans vos démarches.

> L’exemple.

Ici, un auto-entrepreneur, exerçant dans les services, qui atteint le plafond de sa catégorie, marié, son conjoint déclarant également des revenus nets annuels.

simulateur-1simulateur-2simulateur-3


Comment calculer vos cotisations ?

En tant qu’auto-entrepreneurs, vous payez deux types de cotisations :

Les cotisations socialesL’impôt sur le revenu (= ce sont vos cotisations fiscales)

> Calcul des cotisations sociales

Dans le régime d’auto-entrepreneur, le calcul des cotisations sociales est simplifié et dépend du chiffre d’affaires que vous avez effectivement encaissé, c’est ce que l’on appelle le régime micro-social :

14 % du chiffre d’affaires (CA) encaissé pour une activité de vente 24,6 % du CA encaissé pour une activité de prestations de services21,3 % du CA encaissé pour les autres prestations de services (activités libérales relevant de la CIPAV 24,6 % pour les prestations de services relevant des BNC et rattachés au RSI*.

Les auto-entrepreneurs cotisent également pour la Formation professionnelle continue. La cotisation est calculée en pourcentage de votre chiffres d’affaires :

0,1 % pour une activité de vente,

0,3 % pour une activité de prestations de service**,

0,2 % pour les autres prestations de services (activités libérales relevant de la CIPAV et les prestations de services relevant des BNC et rattachés au RSI).

* Activités de services dont les bénéfices sont classés dans les BNC (Bénéfices Non Commerciaux) mais dépendant fiscalement du RSI.
** Taux appliqué en Alsace : 0,176 %.