3 auto-entrepreneurs à succès partagent leurs bonnes pratiques.


Viadeo

succes-01

Tous trois ont réussi en auto-entrepreneur. Ils ont dépassé les plafonds de rémunération, diversifié leurs activités, créé d'autres sociétés de statuts différents. En se prêtant au jeu des questions, ils nous livrent les fondamentaux qui marchent.

Emmanuelle-Putaux

Emmanuelle Putaux, fondatrice d'« A l'aube d'une nouvelle ère » conseille les porteurs de projets et dirigeants de TPE-PME à trouver des clients en intégrant le web 2 .0 dans leurs stratégies. En parallèle elle a rejoint la Fédération des auto-entrepreneurs comme Secrétaire Générale chargée de la formation.

Laurent-Hily

Laurent Hily, Partage son temps entre Hydic son activité de formation commerciale en auto-entrepreneur et sa société LUG CRM, une SARL pour le développement et la distribution d'un logiciel de CRM pour les petites entreprises.

Didier-Barbet

Didier Barbet est aujourd'hui un « serial entrepreneur » : animateur de radio et de web TV, spécialiste des réseaux sociaux et fondateur de Diatelys, promoteur de l'entrepreneuriat, des entreprises et des entrepreneurs en France et en Europe, vice-président de la Fédération des auto-entrepreneurs en charge des relations internationales.


Sommaire
1. En quoi le régime auto-entrepreneur sert votre réussite ?
2. Comment réussir son lancement ?
3. Comment faire la différence ?
  4. Comment rompre la solitude de l'entrepreneur, bien s'entourer et par qui ?
5. Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?

En quoi le régime auto-entrepreneur sert votre réussite ?


EP : Avant d'entreprendre j'étais Directrice de projet pour un site web puis directrice commercial/marketing. Mais conduire une entreprise est un métier en soi. Le régime m'a permis de progresser de façon graduelle, en démarrant simplement et rapidement mon activité grâce aux démarches simplifiées. Du coup, en plus de mon expérience web, j'ai développé une vraie compétence qu'aujourd'hui je peux monétiser auprès de mes clients créateurs d'entreprise.


LH : Après mon licenciement, il était difficile pour moi de retrouver un emploi salarié. En tant qu'ancien Directeur Commercial, j'avais une expérience solide à faire partager aux entreprises. En choisissant de créer en Auto-entrepreneur, j'ai pu rapidement tester mon positionnement. Mon idée de départ était de vendre du conseil en stratégie commerciale. Cela ne prenait pas. J'ai alors orienté mon offre vers la formation commerciale aux petites entreprises : mon marché était là. Mon activité en AE m'a permis de me rémunérer et ainsi de ne pas peser sur le compte d'exploitation de mon autre société de logiciel CRM qui demandait plus d'investissements et de trésorerie au démarrage.

 

 

 

Comment réussir son lancement ? >>


Viadeo