« J’ai su trouver les outils de communication adaptés pour me faire un « nom » sur le territoire. »

 

Viadeo

> Planète auto-entrepreneur (PAE) : Comment faites-vous connaître votre activité ?


Tino Velasco (T.V.) : J’ai testé plusieurs moyens de communiquer pour me créer une notoriété locale. Voici ceux qui me sont chaque jour les plus utiles :

1-    Une publicité qui mise sur la qualité :

J’ai fait le choix d’un flyer haut de gamme, sur un papier couché, agréable au toucher. Cela incite à le conserver ! D’ailleurs, je l’ai vu plusieurs fois sur le frigo de mes clients.
J’ai également habillé mon véhicule professionnel. Ces outils m’ont rendu très reconnaissable et ont déclenché le fameux bouche à oreille, indispensable au développement de mon activité.


A Saint-Cyr-en-Val, la camionnette de Tino est bien connue ! Une vraie pub ambulante.

C’est sa fille, étudiante en graphisme, qui l’a habillée.

2-    Le développement de mon réseau professionnel :
Je n’ai pas hésité à me déplacer à la CCI pour faire ma déclaration d’auto-entrepreneur et à rencontrer les responsables. Résultat, quand ils sont contactés par des journalistes, ils pensent à moi ! J’ai été interviewé à plusieurs reprises, notamment par la République du Centre.

3-     L’entretien actif des relations de proximité :
Je m’investis dans la vie de ma commune depuis de nombreuses années, ce qui m’a   d’ailleurs apporté mes premiers clients.
Je prends également le temps de discuter avec les personnes rencontrées lors des distributions de prospectus. Cela facilite  la reprise de contact pour une prestation future. Ces discussions informelles m’ont apporté de nombreux clients !

 

{seblod template=[onglets]} {Onglet-O-titre}Le conseil de Tino :{/Onglet-O-titre} {Onglet-O-texte}Soyez prudent et lucide. À ce titre, les réseaux d’accompagnement sont de très bon conseil. Préparez soigneusement votre début d’activité en n’hésitant pas à vous faire aider par les structures compétentes. Avoir une vision de la concurrence (existante et à venir) est particulièrement important. Et enfin, l’investissement (temporel comme financier) que demande chaque facette de votre activité doit être soigneusement évalué et géré.{/Onglet-O-texte} {/seblod}

 

 

<< Les début de Tino Velasco

 

Et aussi :

Christophe Deleyrolle : « Pour aller jusqu’au bout de la course, mieux vaut choisir une activité proche de ses inspirations.»

 

Viadeo