AdvertisementAdvertisement

Déclaration impôts Auto Entrepreneur : la marche à suivre

La plateforme de déclaration d’impôts a ouvert il y a peu. Il est donc temps de s’atteler à cette tâche avec attention et précision.

En effet, depuis la réforme du prélèvement de l’impôt à la source instaurée le 1er janvier 2019, il convient de prendre quelques précautions quant à sa déclaration.

Pourquoi réaliser sa déclaration d’impôt en tant qu’Auto Entrepreneur ?

Le prélèvement à la source ou l’option pour le versement libératoire de l’impôt propre aux Auto Entrepreneurs n’y changeront rien : la déclaration doit être complétée chaque année au printemps.

Et c’est particulièrement important de s’attacher à bien vérifier et remplir les informations fiscales cette année étant donné que cette déclaration permettra de réajuster le taux de prélèvement à partir de la rentrée 2019.

Quels sont les délais pour réaliser sa déclaration ?

Les dates d’échéance pour remplir la déclaration d’impôt 2019 dépendent du département dans lequel l’Auto Entrepreneur a élu domicile.

  • Zone 1 : 21 mai 2019 (Concerne les numéros de département de 01 à 19 ainsi que les expatriés)
  • Zone 2 : 28 mai 2019 (Concerne les numéros de département de 20 à 49, comprenant ceux de la Corse)
  • Zone 3 : 4 juin 2019 (Concerne les numéros de département de 50 à 974/976)

Comment un Auto Entrepreneur doit déclarer ses impôts en 2019 ?

Les Auto Entrepreneurs devront remplir leur déclaration différemment s’ils ont opté ou non pour le versement libératoire de l’impôt.

Pour déclarer ses revenus professionnels perçus dans le cadre de leur activité, tous les Auto Entrepreneurs devront remplir le formulaire 2042 C PRO.

Attention, depuis le 1er janvier 2019 également, cette démarche doit obligatoirement être réalisée en ligne, sauf si l’Auto Entrepreneur ne dispose d’aucun accès internet.

Déclaration avec l’option du versement libératoire de l’impôt

Les Auto Entrepreneurs devront bien réaliser leur déclaration même s’ils s’acquittent de leur impôt à chaque fois qu’ils règlent leurs cotisations sociales.

Cependant, ils seront particulièrement concernés par la première partie de la déclaration, notamment le second encart intitulé : “Micro-Entrepreneur (Auto-Entrepreneur) ayant opté pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu”.

Selon leur catégorie, les Auto Entrepreneurs prendront garde à reporter leur chiffre d’affaires dans la case correspondant à leur activité :

  • activité libérale : case 5TE
  • prestation de services et locations : case 5TB
  • vente de marchandises : case 5TA

Si un Auto-Entrepreneur exerce une activité mixte, par exemple un artisan qui fabrique et également vend de la marchandise, il devra séparer son chiffre d’affaires en fonction de ce qu’il a perçu pour chaque activité. Il devra donc remplir les cases 5TA et 5TB. Quant aux conjoints collaborateurs, ils sont invités à entrer leurs informations dans la colonne “Déclarant 2”.

Déclaration sans l’option du versement libératoire

De la même manière, les Auto Entrepreneurs qui n’ont pas opté pour le versement libératoire de l’impôt devront ajouter leur chiffre d’affaires réalisé en 2018 dans les cases correspondant à leur activité.

Ainsi, ils devront se référer aux encadrés intitulés “Revenus industriels et commerciaux professionnels” en page 3 et “Revenus commerciaux professionnels” en page 6.

  • activité libérale : case 5HQ (page 6)
  • prestations de services : case 5KP (page 3)
  • vente de marchandises : case 5KO (page 3)

Le cas particulier de la déclaration de revenus professionnels 2019

Du fait de l’année blanche qui rend certains revenus 2018 non imposables, il convient de prendre quelques précautions particulières sur cette déclaration 2019. Les Auto Entrepreneurs trouveront donc plusieurs encarts dont l’intitulé commence par “Pour éviter en 2019 une double imposition …” ou “Pour éviter en 2019 un double versement …”. Comme pour le reste de la déclaration, ils devront informer leur chiffre d’affaires dans les encadrés relatifs à leur activité :

  • Activité libérale : page 7, “Pour éviter en 2019 un double prélèvement sur vos revenus non commerciaux”,
  • Prestation de services et vente de marchandises : première partie de la page 5 “Pour éviter en 2019 un double prélèvement sur vos revenus industriels et commerciaux”,
  • Location de meublés : seconde partie de la page 5 “Pour éviter en 2019 une double imposition aux prélèvements sociaux de vos locations meublées professionnelles”.

Attention Il ne faut pas appliquer les abattements ici, les Auto Entrepreneurs doivent noter leur chiffre d’affaires réalisé en 2018. En outre, si l’Auto Entrepreneur se trouve à exercer une activité salariée simultanément à son activité Auto Entrepreneur, il sera invité à remplir deux formulaires dissociés : le 2042 pour ses revenus salariés ; le 2042 C PRO pour les revenus d’Auto Entrepreneur.