Devenir agent commercial Auto Entrepreneur : étape par étape

Les agents commerciaux sont de plus en plus nombreux à réaliser leur activité sous le régime indépendant de l’Auto Entreprise. Ce statut leur permet non seulement d’agrandir son portefeuille de client mais également de tester la gestion d’une société sans risque.

Quels diplômes pour devenir agent commercial en Auto Entrepreneur ?

L’activité d’agent commercial n’est pas réglementée. Ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire de justifier d’un diplôme ou d’un agrément particulier pour l’exercer. Cependant, afin d’assurer la pérennité de leur activité, il sera certainement nécessaire aux agents commerciaux Auto Entrepreneurs de pouvoir compter sur de solides compétences en commerce. Celles-ci peuvent être acquises aussi bien grâce à une formation spécifique que sur le terrain, à force d’expérience.

En quoi consiste le métier d’agent commercial en Auto-Entrepreneur ?

L’agent commercial joue le rôle d’intermédiaire entre des entreprises et leurs clients, généralement en se spécialisant dans un secteur en particulier, toujours de manière neutre et indépendante. Ainsi, il permet de négocier des contrats de vente, d’achat, de prestation ou encore de location pour le compte de son portefeuille de clients. Ainsi, un agent commercial peut exercer son métier sous plusieurs statuts : SAS, EIRL, Auto-Entreprise, etc …

Parce que l’Auto Entreprise demeure la forme juridique la plus simple à gérer et à développer, il est fortement conseillé aux agents commerciaux qui débutent leur activité en indépendant d’opter pour ce régime. En effet, il leur permettra de tester leur activité sans prendre trop de risque ni d’investir un montant d’argent trop élevé dans un premier temps. Si cette activité devient si pérenne que les plafonds de l’Auto Entreprise ne suffisent plus à développer davantage son chiffre d’affaires, il sera alors possible à l’agent commercial de basculer sous un autre régime plus adapté en toute sérénité.

Quels sont les formalités de l’agent commercial Auto Entrepreneur ?

Quelles obligations légales pour l’Auto Entrepreneur ?

L’agent commercial qui souhaite lancer son activité sous ce statut devra donc garder à l’esprit certaines obligations légales :

  • L’obtention d’un numéro de SIRET ;
  • La création d’un compte bancaire dédié à son activité ;
  • Déclarer son chiffre d’affaires de manière mensuelle ou trimestrielle et payer ses cotisations sociales ;
  • S’acquitter de la Cotisation Foncière des Entreprises, CFE, 1 fois par an à partir de la deuxième année d’activité ;
  • Tenir à jour un livre comptable.

Quels sont les plafonds de chiffre d’affaires de l’agent commercial en Auto Entreprise ?

Sous le statut Auto Entrepreneur, le plafond de chiffres d’affaires global et celui de TVA sont différents en fonction des catégories d’activités. Puisque l’agent commercial est soumis à la catégorie de prestations commerciales, sous le code NAF 46.19B “autres intermédiaires du commerce en produits divers”, ses seuils de chiffre d’affaires à respecter seront donc :

  • Plafond de TVA : 33 200 €. Au-delà de ce seuil, il devra déclarer et percevoir la TVA dans ses factures.
  • Plafond de chiffre d’affaires global : 70 000 €. Il s’agit du seuil maximal de chiffre d’affaires qu’il ne devra pas dépasser. Dans le cas contraire, l’Auto-Entrepreneur basculera automatiquement dans le régime de l’EIRL à la gestion et comptabilité plus lourdes.

De plus, il faudra compter sur des cotisations sociales d’un taux de 22% auxquelles on peut ajouter le taux de cotisation de la formation professionnelle de 0,2%. Si l’agent commercial en Auto Entrepreneur souhaite bénéficier de l’impôt libératoire, il faudra alors ajouter au taux total un prélèvement supplémentaire de 2,2% sur son chiffre d’affaires mensuel ou trimestriel.

Comment devenir agent commercial en Auto Entrepreneur ?

Dans un premier temps, il faudra que l’agent commercial réalise sa déclaration initale d’activité Auto Entrepreneur. C’est cette formalité qui lui permettra d’obtenir le numéro d’immatriculation, dit numéro de SIRET, indispensable à son activité. Ce numéro permet d’identifier son activité et ainsi de réaliser des devis et de facturer ses clients en toute légalité.

btn creation auto entreprise

A savoir : Avant toute chose, il faudra s’assurer de bien réaliser cette première déclaration qui déterminera toutes les options fiscales et sociales de l’Auto Entrepreneur. Voilà pourquoi il est conseillé de se faire accompagner lors de cette étape importante, afin de débuter son activité sur des bases saines et en règle.

Des spécialistes sont à votre disposition pour constituer votre dossier adapté à votre activité et à vos ambitions.

Par la suite, il faudra obligatoirement demander l’immatriculation de l’Auto Entreprise au Registre Spécial des Agents Commerciaux RSAC auprès du Greffe de la commune de domiciliation. Cette dernière étape indispensable permettra à l’agent de certifier son activité auprès de ses clients.