Fin du RSI : quel impact sur la couverture sociale des auto-entrepreneurs ?

Nous avons eu beaucoup de retours d’Auto-Entrepreneurs ayant pour inquiétude la suppression du RSI. Le montant des cotisations va-t-il changer ? La couverture sociale sera-t-elle plus adaptée ? On vous éclaire sur la protection sociale des Auto-Entrepreneurs pour 2018 !

La fin du RSI n’a aucune conséquence sur la couverture sociale des auto-entrepreneurs

En 2017, le PLFSS (Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale) aura beaucoup fait parler de lui. Suite à la confirmation de la suppression du RSI (Régime Social des Indépendants) – dont les missions seront finalement assignées à la CPAM et aux autres institutions régissant le régime général -, vous êtes de plus en plus d’Auto-Entrepreneurs à craindre une hausse des cotisations sociales.

Mais non, pas d’augmentation des cotisations sociales prévue pour 2018 ! La CSG (Cotisation Sociale Généralisée) passe à 1,7%, mais les cotisations Famille sont supprimées. Donc a priori, les cotisations sociales des Auto-Entrepreneurs devraient stagner.

Néanmoins, ne vous attendez pas à une meilleure couverture sociale. Les cotisations n’augmentent pas, mais la couverture reste similaire : rendez-vous chez le médecin généraliste, hospitalisation, achat de médicaments, vous coûteront le même prix qu’auparavant. Aussi : aucun changement avant 2019 pour les congés maternité, et nous ne vous parlons même pas de congés payés ou d’allocations chômage qui sont prévus mais « sans date précise ».

En fait, pour l’auto-entrepreneur, les protections sociales sont à la hauteur des cotisations qu’il verse, autrement dit, très basses.

Mais ne vous en faîtes pas, des solutions existent, et vous pouvez prendre en main votre couverture sociale !

Cap sur les solutions pour prendre en main sa couverture sociale

Amortir ses frais de santé

 Pour les frais de santé, des remboursements intéressants sont offerts par certaines mutuelles complémentaires, et ce pour des soins courants ou spécialisés.

On trouve beaucoup d’offres, mais avant de vous lancer, on vous conseille de bien les étudier pour trouver celle qui vous avantagera le plus. Certaines proposent des solutions fixes, d’autres sont modulables. De nombreux éléments sont considérés par les assureurs, notamment votre chiffre d’affaires, et sachez que vous avez parfois la possibilité d’y inclure conjoint et/ou enfants.

En tous cas, on vous conseille de prendre contact avec un assureur spécialisé directement, afin de réfléchir avec lui à vos besoins. Dès 20 euros par mois, vous pouvez bénéficier d’une meilleure prise en charge de vos frais de santé, par exemple avec cette offre de mutuelle santé destinée aux auto-entrepreneurs.

Conserver un salaire en cas d’accident

En cas d’arrêt de travail (en cas d’accident ou encore d’hospitalisation), le RSI verse à certains Auto-Entrepreneurs des allocations quotidiennes afin d’éviter des baisses de revenus trop soutenues.

La limite : ces allocations sont faibles et destinées uniquement aux Auto-entrepreneurs :

  • Dont les activités sont artisanales ou commerciales;
  • Dont l’ancienneté est d’un an minimum;
  • Qui ont atteint, sur les douze derniers mois d’activité, un chiffre d’affaire d’au moins 3 900€.

Sont donc exclus de ce système :

  • Les auto-entrepreneurs qui exercent une activité libérale;
  • Ceux qui sont en activité depuis moins d’un an;
  • Ceux dont le chiffre d’affaires minimal de 3 900€ n’a pas été atteint.

Et alors, vous avez le choix entre :

 —————–

En bref, la fin du RSI n’a pas d’impact sur la couverture sociale des Auto-Entrepreneurs : aucune modification concrète n’est à anticiper à court terme. Finalement, le meilleur moyen d’accroître votre protection sociale est encore de faire appel à des assurances privées.