Faire de votre Auto-Entreprise une marque en quelques étapes

Viadeo

cessation2017     

Lorsque vous déclarez votre auto-entreprise, ce sont vos nom et prénom personnels qui sont utilisés pour former le nom officiel de votre entreprise. Néanmoins, vous avez aussi la possibilité de la désigner différemment en lui donnant en plus un nom commercial, qui peut à terme devenir votre marque.

 

Pour cela, quelques démarches sont à effectuer. On vous guide dans ce processus.


L’intérêt d’un nom commercial pour une auto-entreprise

 

La particularité d’une auto-entreprise, c’est que son nom “officiel” sera toujours votre nom-prénom. Concrètement, cela signifie que vous devrez toujours, sur les documents officiels de type devis ou facture, indiquer votre nom-prénom, même si vous avez un nom commercial.

 

Malgré cette dénomination officielle, cela peut être pertinent pour votre auto-entreprise d’être désignée par un nom plus accrocheur et plus clair. Par exemple, une personne exerçant des activités de peinture et de travaux d'intérieurs sera plus aisément reconnaissable en étant désigné par le nom commercial “SOS Peinture et Rénovation” que par “Alexandre Martin”.

 

Ajoutez un logo reconnaissable à ce nom commercial et vous aurez créé votre marque, que vous pourrez défendre comme telle si une autre personne s’en inspirait ou avait la même idée que vous.

 

Les étapes pour ajouter à son auto-entreprise un nom commercial ou une marque

 

Nous n'allons pas prétendre que l’ajout d’un nom commercial est simple pour un Auto-Entrepreneur. Mais c’est loin d’être impossible ! En premier lieu, soyez conscient qu’on ne peut pas demander un nom commercial lors de la création de l’auto-entreprise. Pourquoi ? Ce n’est tout simplement pas prévu ! C’est donc une démarche à faire par la suite.

 

Première étape, la recherche d’un nom commercial accrocheur, et le risque qui en découle : avoir le même qu’un concurrent ! Vous pouvez vous assurer que le nom en question n’est pas déjà donné sur le site société.com, par exemple. Quand vous avez un nom qui vous est propre, vous avez déjà fait une bonne partie du travail, mais attention à ne pas se réjouir trop vite, car un concurrent peut également l’avoir déposé comme marque à l'INPI (Institut Nationale de la Propriété Industrielle). Pour vérifier que ce n’est pas le cas, vous pouvez consulter ce site. Autrement, sachez qu’il est possible d’utiliser le même nom qu’une autre entreprise, mais assurez-vous de ne pas travailler dans le même secteur d’activité ni dans le même secteur d’exploitation qu’elle.

 

Quand vous trouvez un nom qui vous convient et que vous êtes certain que personne n’en a eu l’idée avant vous, vous pouvez passer à la suite des démarches : pour ce faire, un formulaire à remplir ici (pour info, la partie concernée par le nom commercial ou nom professionnel est le champ 14), et à transmettre à votre CFE.

 

Une fois que vous avez effectué ces deux démarches principales, vous pouvez utiliser votre nom commercial ! Pour finir, on vous conseille de déposer le nom en tant que marque afin de garantir qu’il vous appartient et que personne d’autre ne pourra l’utiliser. Il suffit de la déposer, pour la somme de 200 euros, auprès de l’INPI (à ce moment-là vous pouvez notamment accompagner votre demande d’un logo faisant apparaître en toutes lettres le nom commercial choisi, avec la typographie que vous avez choisi - tout cela est inclus dans les 200 euros, donc autant maximiser votre demande !).

 

En bref, ajouter un nom commercial à son Auto-Entreprise, ça reste possible même si ce n’est pas évident !

 

Enfin, un dernier conseil, avant d’entreprendre toutes ces démarches : dans le cas où vous pensez créer un site web au nom de votre auto-entreprise (exemple : www.sos-peinture-et-renovation.com), prévoyez de vérifier que le nom de domaine en question est disponible, et achetez-le sans attendre, même avant d’avoir effectué les démarches mentionnées plus haut ! En effet, même avec la création de votre marque et les droits que vous avez acquis dessus, si le nom de domaine ne vous appartient pas, vous ne pourrez pas exiger de la personne qui le possède qu’elle vous le donne. Elle proposera éventuellement de vous le vendre, mais très cher dans la plupart des cas... Tout ce que vous parviendrez peut-être à faire, c’est d’empêcher cette personne d’utiliser ce site pour une activité concurrente, mais le mieux reste tout de même de s’assurer que le nom de domaine au nom de votre marque vous revient !

 

 

 -----------------

Bien que le statut d’auto-entrepreneur ne prévoit pas, au moment de la déclaration, de se créer une marque pour communiquer autour de votre activité, cela reste réalisable si vous suivez les démarches que nous avons évoquées dans cet article.