Quelques recommandations avant de cesser son activité d’Auto-Entrepreneur

Viadeo

cessation2017     

Nous avons déjà abordé dans cet article les raisons et les répercussions de la radiation du statut d’Auto-Entrepreneur.

 

Aujourd’hui, nous évoquons une autre situation : l’arrêt volontaire de vos activités.

 

Pourquoi cesser son activité d’Auto-Entrepreneur ?

 

Il peut y avoir plusieurs causes à la cessation de son activité d’Auto-Entrepreneur ! Le plus souvent, ce qui fait défaut, c’est le manque de profit de l’activité : un Chiffre d’Affaires trop peu élevé, ou un niveau de charges excessif.

 

Un autre cas de figure fréquent : l’envie de retourner au salariat et de changer de mode de vie. 

 

Mais n’oubliez pas que toute cessation est définitive ! Vous aurez bien sûr la possibilité de créer une nouvelle Auto-Entreprise par la suite, mais gardez en tête que ce sera une autre Auto-Entreprise.

 

Ainsi, voici quelques conseils de base afin de ne négliger aucun détail lorsque vous décider de cesser votre activité.

 

 

Alors, comment met-on fin à son activité d’Auto-Entrepreneur ?

 

Une fois que vous êtes certain de vouloir cesser votre Auto-Entreprise, il vous faut envoyer à votre Centre de Formalités des Entreprises (CFE) une déclaration de cessation d’activité. Attention : dès qu’elle sera réceptionnée par votre CFE, votre déclaration prendra effet immédiatement et définitivement.

 

Pour info, vous avez la possibilité d’engager cette démarche en ligne sur le site du centre des formalités des auto-entrepreneurs en cliquant sur “Cessez définitivement votre activité” en bas de la page. Vous y trouverez alors le formulaire de déclaration de cessation d’activité, que vous remplirez en quelques clics (rappel de l’activité que vous avez pratiqué, coordonnées et documents officiels à fournir).

 

Les conséquences aux niveaux fiscal et social pour l’Auto-Entrepreneur

 

Bonne nouvelle, en mettant fin à votre activité, vous n’aurez rien à verser en terme de charges sociales, ni en terme d’impôt sur le revenu. Idem si vous stoppez votre activité en cours d’année civile.

 

En revanche, vous aurez à verser des charges sociales et impôts sur les bénéfices dégagés entre le moment où vous avez cessé votre activité et votre dernière déclaration mensuelle ou trimestrielle de chiffre d’affaire. Enfin, dernière recommandation : mieux vaut privilégier une fin d’activité d’Auto-Entrepreneur en fin d’année plutôt qu’en début. En effet, la CFE ou Cotisation Foncière des Entreprises est à verser pour toute entreprise en activité au 1er Janvier.