AdvertisementAdvertisement

Changer de régime

Votre activité se développe ? Vous commencez à trouver le régime auto-entrepreneur un peu étroit ? Dans cette rubrique, vous trouvez toutes les informations nécessaires pour passer à la vitesse supérieure.

Bien choisir votre futur régime

Créer sa société présente bien des avantages tels le statut de gérant-salarié et la séparation complète de votre patrimoine personnel et professionnel. Comptabilité, impôts, TVA… Il faut tout remettre à plat. Conseils d’experts et retours d’expériences d’anciens auto-entrepreneurs devenus dirigeants de société pour franchir le pas avec succès.

> Dans quels cas avez-vous intérêt à quitter le régime auto-entrepreneur ?

Si vous approchez des plafonds de chiffre d’affaires autorisés en auto-entrepreneur, vous devez envisager rapidement le statut le plus adapté pour la suite de votre activité. Dans plusieurs autres situations, votre activité serait plus rentable en dehors du régime.

> Après l’auto-entreprise, quel statut choisir ?

Votre activité se développe ? Vous comptez changer de régime ? Pour augmenter votre résultat et déplafonner votre CA, il vous faut changer de régime. EURL, SA, EI, SASU… Faites le point des avantages et limites de chacune.

> Les dix erreurs à ne pas commettre lors d’un changement de régime

Prêt pour un changement de cap radical ? En quittant le statut d’auto-entrepreneur vous vous ouvrez de nouvelles perspectives aussi sûrement que de nouveaux pièges vont se dresser sur votre parcours. Futurs ex-auto-entrepreneurs.

> Guide d’étape.Passer du régime auto-entrepreneur à l’entreprise individuelle classique

Si votre chiffre d’affaires flirte avec les plafonds, vous envisagez un changement de régime. L’entreprise individuelle classique est sans doute la solution la plus simple pour poursuivre votre activité. Même si les formalités sont légères, cette transition se prépare. Notamment sur le plan comptable.

Choisir le portage salarial

> Le portage salarial : une alternative qui séduit les auto-entrepreneurs.

Vous rêvez de lancer votre activité en indépendant ? Vous souhaitez devenir consultant ou freelance ? Vous voulez vous lancer rapidement mais sans les formalités administratives inhérentes à la création et la gestion d’une entreprise, fut-elle modeste ? La solution du portage salarial est faite pour vous.

> Qu’est-ce qui est plus intéressant : le portage salarial ou le régime de l’auto-entrepreneur ?

Les deux solutions ont leurs propres avantages et inconvénients. À vous de choisir celle qui vous convient le mieux. A noter également, rien ne vous empêche de cumuler les deux.

Formalités pour quitter le régime auto-entrepreneur

> Les 4 options pour développer votre société.

Votre activité décolle, bravo ! C’est peut-être le moment d’envisager de quitter le régime et de créer une société qui vous donnera les coudées franches pour vous développer sans limite. Conseils pratiques et panorama des options les plus avantageuses.

> Comment cesser mon activité en auto-entrepreneur ?

Pour stopper votre activité, il vous suffit de remplir le formulaire prévu à cet effet. Vous pouvez le faire en ligne sur le site Officiel de l’auto-entrepreneur ou en envoyant directement votre formulaire à votre Centre de Formalités des Entreprises (CFE).

Bon à savoir avant de quitter le régime

> D’auto-entrepreneur à chef d’entreprise : comment se préparer au changement.

Vos affaires marchent bien ? Vous voyez se rapprocher les plafonds de CA fixés par le régime ? Si vous décidez de basculer votre activité en entreprise, à quoi devez-vous être particulièrement vigilant ? Les points-clés de gestion pour anticiper votre évolution avec succès.

> Prêt à quitter le régime ?1 réflexe et 3 avantages pour payer moins d’impôts.

Dès que vous quittez le régime auto-entrepreneur, votre mode d’imposition change. En société assujétie à l’impôt sur le revenu ou en entreprise individuelle, votre bénéfice imposable est majoré de 25 %. Sauf si vous adhérez à un Centre de gestion agréé… De plus, l’adhésion vous ouvre droit à un accompagnement personnalisé en gestion. Le point des avantages et des formalités imposées.