Le portage salarial, une alternative à l’AE - Changer de régime

Vous rêvez de lancer votre activité en indépendant ? Vous souhaitez devenir consultant ou freelance ? Vous voulez vous lancer rapidement mais sans les formalités administratives inhérentes à la création et la gestion d’une entreprise, fut-elle modeste ? La solution du portage salarial est faite pour vous.

Comment fonctionne le portage salarial ?

Patrick Levy-Waitz : À mi-chemin entre entrepreneur et salarié, le portage offre la possibilité de combiner une activité professionnelle indépendante et la couverture sociale d’un salarié classique, d’associer l’autonomie entrepreneuriale et les avantages du salariat.


À l’origine, ce système créé en 1988 sous une forme associative permettait à des cadres en transition professionnelle (donc essentiellement des quinquagénaires) ayant acquis une expertise d’effectuer des missions en entreprise en transformant leurs honoraires en salaires. Il leur permettait d’éviter de créer une entreprise, procédure à l’époque lourde et complexe, comme de s’inscrire comme travailleur indépendant et perdre du coup leurs droits aux ASSEDIC.

Avec le temps, l’utilisation du portage salarial s’est considérablement étendue et concerne maintenant de nombreuses catégories : les femmes qui souhaitent combiner vie de travail et engagement familial, des jeunes souhaitant un certain degré d’autonomie dans leur rapport au travail, des retraités, mais aussi, et de plus en plus, des auto-entrepreneurs qui souhaitent aller au-delà des limites, notamment de chiffre d’affaires, qu’impose ce statut.

Concrètement, comment devient-on « porté » chez ITG par exemple ?

PLW : Le mécanisme est extrêmement simple, et il est le fruit des vingt ans d’expérience de nos experts et consultants (ndlr : ITG a été fondé en 1996). Imaginons que vous souhaitez réaliser une mission en portage auprès de votre client. Une fois que vous vous êtes mis d’accord avec lui sur l’objet et les conditions de la mission, deux contrats différents sont mis en place : un contrat d’intervention entre votre client et vous, et un contrat de travail entre le consultant et ITG, qui devient son employeur. Vous pouvez ainsi commencer à travailler en toute légalité en l’espace de 24 heures.

Le consultant réalise sa prestation selon les modalités du contrat d’intervention et nous nous chargeons ensuite de toute la relation administrative avec ce client en lui facturant les honoraires que vous avez vous-même négociés et en suivant vos indications et conditions de vente. ITG gère également les règlements et, plus largement, toute la relation commerciale en s’occupant par exemple des relances.

Mais quelle est la nature de la relation contractuelle de l’indépendant avec ITG ?

PLW : ITG embauche l’indépendant en tant que salarié et assume de ce fait la relation employeur/employé : il lui reverse ses honoraires sous la forme d’un salaire ainsi que le remboursement de ses frais, après déduction des frais de gestion (10% dégressif à partir de 60 K€ d’honoraires HT facturés + 2% pour le remboursement des frais professionnels). Il lui assure tous les avantages du statut de salarié, en particulier les couvertures responsabilité civile professionnelle (RCP), sociales, retraites, prévoyance et accidents.

Cela signifie que toutes les formalités de gestion comptable, juridique et sociale et les déclarations aux différents organismes sont réalisées par ITG. Et grâce à un accès sécurisé à un Extranet, le porté peut suivre en temps réel les interventions sur son compte d’activité et demander le paiement de son salaire.

Quels sont les avantages du portage par rapport au régime du micro-entrepreneur ?

 PLW : Les deux statuts répondent à des profils différents et des logiques divergentes en matière de prise de risque. Mais je retiendrai cinq avantages du portage salarial qui me paraissent essentiels et qui séduisent de plus en plus en plus les auto-entrepreneurs :

1. L’absence de plafond de chiffre d’affaires. Pas de souci, donc, si vous décrochez un ou plusieurs contrats importants qui vous feraient approcher des seuils. Il est également possible de cumuler portage salarial et auto-entrepreneur. Vous facturez vos clients via votre auto-entreprise jusqu’à atteindre le seuil de chiffre d’affaires, et le reste passe en portage salarial.

2. Le bénéfice de l’assurance-chômage, ainsi que de tous les avantages sociaux du salarié. Le porté gardant également aussi ses avantages en matière de retraite, de sécurité sociale ou de mutuelle, ainsi qu’une couvertures responsabilité civile professionnelle (RCP).

3. La simplicité absolue de gestion : le portage salarial dispense le salarié porté de comptabilité « au quotidien » puisque la société de portage s’occupe de tout (facturation et recouvrement, tenue d’un livre de recette). Le salarié n’a finalement comme seule contrainte réelle que d’archiver ses fiches de paye…

4. L’accompagnement, le réseau et la formation. Il est important de comprendre que le portage salarial ne se résume pas à un simple service de facturation. Les sociétés de portage se doivent de former leurs salariés portés et d’être présents au quotidien pour répondre à leurs questions et les accompagner dans le succès de leur activité. Ce dispositif permet de rompre avec l’isolement et ainsi répondre à l’une des problématiques majeures des indépendants.

5. La prise en compte de tous les frais professionnels qui seront déductibles du chiffre d’affaires dès lors qu’ils sont justifiés et justifiables au regard de l’activité de consultant autonomes. Ils ne seront dès lors pas requalifiés en salaire, ce qui permet au porté d’augmenter sensiblement le salaire net qu’il perçoit à la fin du mois.

Au final, je dirais qu’en comparaison à un auto-entrepreneur, le salarié porté perçoit un salaire net d’environ 50 % de son chiffre d’affaires. Ses revenus pourront atteindre jusqu’à 65 % si on inclut ses remboursements de frais professionnels et la participation à un PEE (plan d’épargne entreprise) comme celui accordé dans des sociétés établies comme ITG.

ITG est la société leader du portage salarial en France. En quoi se démarque-t-elle par rapport à ses concurrents ?

PLW : Quand vous choisissez le portage salarial, de fait, vous confiez votre argent à la société de portage. La solidité financière doit donc être un critère de choix déterminant. Avec plus de 3 millions d’euros bloqués sur un compte pour garantir les salaires, ITG est ainsi, et de très loin, le groupe le plus solide de la profession.

Notre taille nous permet également de proposer des services inégalés. Notre parcours de formation destiné au développement de l’activité du consultant, propose des ateliers présentiels complétés par du e-learning. Ce parcours a été certifié sur de nombreux modules, offrant à nos consultants des formations qualifiantes vers l’autonomie professionnelle. Nous disposons également de nombreuses habilitations qui permettent à nos consultants d’obtenir plus facilement des financements lors de leurs interventions en entreprise. Notre qualité de service est reconnue puisqu’ITG a été désigné Grand Prix du Jury dans la catégorie Services au Grand Prix des Entreprises de Croissance.

La réputation d’ITG auprès des grands comptes est également un élément différenciant. Nous sommes déjà référencés et reconnus par les plus grandes entreprises, ce qui apporte de la crédibilité à votre profil et facilite l’obtention des missions. Des sociétés qui ont constamment besoin de ressources externes, mais qui sont difficilement accessibles pour un indépendant.

ITG vous offre une journée de formation

Outre des réunions d’informations organisées dans toutes les régions pour expliquer le fonctionnement du portage salarial, ITG offre à toutes les personnes intéressées par le portage salarial une journée d’initiation au marketing du conseil, pour en savoir plus sur la posture du consultant autonome.

Inscrivez-vous sur www.itg.fr.

Ou par téléphone au : 0811 654 754 (prix d’un appel local)