La newsletter, outil de fidélisation ?

 

Viadeo

{seblod template=[cadres]}
{Sommaire-texte}Un outil de fidélisation à moindre coût
Le parcours du lecteur
Newsletter versus e-mailing

 

Le parcours du lecteur :

 

Vous devez réfléchir au parcours d’information du lecteur.
En premier lieu il prendra connaissance de l’objet de votre e-mail, étant dans une communication dite relationnel, il est recommandé de :
- préciser qu’il s’agit d’une newsletter : NEWSLETTER
- indiquer son n° ou son mois afin de rappeler au lecteur qu’il s’agit pour lui de son « rendez-vous »
- personnaliser selon la cible : nom, prénom, civilité, cela donnera plus d’impact à votre message.

Puis il découvrira le contenu de votre e-mail, les contenus web sont généralement lus « en diagonale », il convient donc de rester bref et concis. Favorisez les phrases courtes et les liste à puce. Par ailleurs, garder du suspens, ne dévoilez pas tout ici, si vous avez réussi à éveiller la curiosité de l’internaute, il cliquera sur un des liens. N’oubliez pas que votre objectif est de renvoyer le lecteur vers votre site.

Enfin, l’internaute arrive sur votre site. Prenez bien soin de définir les pages d’atterrissage de chacune des rubriques de la news. Vous devrez donc répondre à ses attentes en lui donnant accès à une page supplémentaire de votre site que vous aurez créé pour l’occasion. Si  le destinataire n’est pas encore un de vos clients, cela maximise vos chances pour qu’il le devienne.

Le contenu :

Les contenus qui se situent dans le premier tiers de la news sont généralement les plus lus, vous pouvez donc en profiter pour intégrer vos contenus stratégiques dans cette zone haute. De même pour vos contenus interactifs (jeux, forums, sondages, etc.)

En revanche, évitez les publicités dans cette zone ainsi que l’usage abusif d’animation qui risquerait de décrédibiliser votre news, sa vocation relationnelle et par là, votre image de marque.

La fréquence :

La périodicité d’envoi des newsletters est à déterminer avec beaucoup d’attention en fonction de la cible et de la ligne éditoriale. Conservez bien à l’esprit qu’une fréquence d’envoi trop élevée incitera les lecteurs à se désabonner, une fréquence trop faible conduira à l’oubli et au désintéressement.

La fréquence d’envoi la plus courante reste une newsletter mensuelle.

 

Newsletter versus e-mailing >>

 


Viadeo