Le portage salarial : l'autre voie pour lancer simplement son activité.


Viadeo

JAM Le régime micro-entrepreneur (anciennement auto-entrepreneur) séduit par sa simplicité mais est-il systématiquement le statut le plus approprié pour lancer son activité en indépendant ? Si vous vous destinez à devenir consultant ou freelance, il existe, pour entreprendre, une solution tout aussi rapide à mettre en œuvre et qui présente des avantages supplémentaires par rapport régime micro-entrepreneur : le portage salarial. Éclairages sur une option à étudier sérieusement avant de se lancer.

 

SEB 7660 02 Avec Frédéric Biard, Président du Groupe JAM, partenaire des indépendants.

 

 

Le portage salarial, comment ça marche ?

 

Le process est le suivant. La société de portage contractualise avec votre client, assure la facturation de vos missions. En parallèle, elle vous salarie via un CDI ou un CDD. Vous conduisez ainsi votre activité en toute liberté tout en bénéficiant de la sécurité du statut de salarié. En outre, votre nouvel employeur suit le poste client et s’occupe, le cas échéant, du recouvrement de vos factures. Pour vous, c’est du temps de gestion gagné pour vous concentrer avant tout sur le développement de votre activité. Elle s'occupe ensuite de vous verser votre rémunération en salaire, déduction faite de sa commission pour frais de gestion. Si déjà 60 000 entrepreneurs ont été séduits par la formule du portage salarial, c'est qu’elle offre à ses entrepreneurs « portés » des avantages uniques en termes de flexibilité et de sécurité.

 

Les 6 avantages spécifiques du portage par rapport au régime micro-entrepreneur.

 

Avantage #1 : Vous n'êtes pas limité par un plafond de CA.
Si vous décrochez des contrats importants ou que votre activité s'approche des seuils, vous n'avez pas à vous en soucier, ni à basculer dans le régime classique, ce qui demande du temps et nécessite de tenir une gestion plus compliquée puisque vous serez assujetti à la TVA.

 

Avantage #2 : : Vous êtes assuré contre le chômage et en Responsabilité Civile Professionnelle.
Tout en étant indépendant, vous gardez comme un salarié classique, vos avantages en termes de chômage, retraite, régime général de la sécurité sociale, mutuelle. De quoi rassurer les plus hésitants au démarrage d'une activité nouvelle. Vous vous dotez ainsi d’un dispositif aussi simple que le régime micro-entrepreneur mais plus souple et sécurisé.

 

Avantage #3 : Vos frais professionnels sont déductibles de votre chiffre d'affaires.
Ainsi, vous ne payez pas de charges sociales sur ces montants. Il peut s'agir aussi bien des frais directement refacturables à votre client dans le cadre de votre mission que de vos frais de fonctionnement généraux : télécommunications et Internet, fournitures de bureau...

 

Avantage #4 : Aucune gestion à effectuer.
Si les démarches pour s'inscrire en auto-entrepreneur sont simples, celles du portage le sont encore plus : vous n'avez rien à faire ! Une fois trouvée votre société de portage, vous pouvez démarrer. Vous êtes également dispensé de la tenue d'un livre de recette puisque la société de portage s'occupe de tout. Vous n'avez qu'à archiver vos fiches de paye. Emission des factures et recouvrement des fonds sont assurés par la société.

 

Avantage #5 : Vous gagnez en crédibilité professionnelle.
Certaines entreprises sont réticentes à l'idée de contracter avec des auto-entrepreneurs dont elles craignent la précarité. Elles redoutent également le lien de subordination et le risque de requalification de leur prestataire auto-entrepreneur en salarié. L'appartenance à une société de portage les rassure : sécurité juridique, assise financière, assurance Responsabilité Civile Professionnelle...Voilà pourquoi vos client sont plus enclins à référencer votre société de portage comme un partenaire fiable et de confiance.

 

Avantage #6 : Aucun coût si vous n'avez pas d'activité.
Ce qui n'est plus le cas du régime micro-entrepreneur. Depuis l'adoption de la loi Pinel, ces derniers doivent s'acquitter des charges fixes que sont la CFE (ex-taxe professionnelle) et la Responsabilité Civile Professionnelle.

 

L'ordonnance publiée par le Ministère du Travail le 2 avril 2015 et le décret du 30 décembre 2015 renforcent et sécurisent les entreprises de portage salarial et les professionnels autonomes qui ont recours à cette solution. Cette ordonnance prévoit 5 dispositions principales :

1. La création d'une branche exclusive en vue de la création d'une convention collective.
2. Une rémunération minimale de 2380€ brut mensuels en équivalent temps plein pour un temps plein.
3. La mise en place d'une garantie des salaires des salariés portés.
4. La reconnaissance des droits ouverts par les contrats de travail existants auprès de Pôle Emploi.
5. Le portage salarial est réservé à des prestations de service (hors services à la personne), rendues par des personnes professionnellement autonomes.

 

Des services supplémentaires pour votre dynamique commerciale.

Avec Frédéric Biard, Président du Groupe JAM, leader du portage salarial.

 

PAE : En plus des avantages du portage, quels autres services peut apporter votre société ?

FB : Nous aidons nos entrepreneurs portés à développer leur business. JAM leur propose des formations gratuites pour intensifier leur dynamique commerciale : prospection, négociation, construction de leurs offres...

 

PAE : Au lancement de son activité, pas facile pour un indépendant de décrocher ses premières missions. Que faites-vous pour l'accompagner?

FB : Nous aidons beaucoup nos entrepreneurs à développer leur propre réseau relationnel, lequel reste une clé de voute de leur développement commercial. Ils peuvent se créer des contacts utiles et les entretenir au sein des communautés d'entrepreneurs que nous avons créées sur Viadeo et LinkedIn avec plus de 4000 membres actifs. Les occasions sont nombreuses de rompre l'isolement et d'échanger des bonnes pratiques. Cela débouche souvent sur des partenariats et même des deals.

 

 

 

Et aussi :
> Guide de choix entre portage salarial et auto-entrepreneur
 


 

Viadeo